25/09/2006

Chut tt…ils dorment...


Chut tt…ils dorment…lisez donc tout bas…

Quelques goûtes d'eau viennent frapper un lavabo et dont le bruit s'amplifie
au risque de les réveiller car, l'endroit est grand … Mais cet écho ne les perturbe pas …


On peut aussi entendre les lourdes respirations d'un sommeil profond…

Le tout mélangé à des odeurs de savons…de nettoyage du sol et du « nettoyage » des hommes !


Chut tt…ils dorment toujours,… partez maintenant… et sans faire de bruit !!

 

11:15 Écrit par Yvan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/09/2006

Il croise les mots...


Tous les jours, sur l’heure du midi, il va au vestiaire.

Tous les jours, sur l’heure du midi, il s’assied au même endroit.

Tous les jours, sur l’heure du midi, il pose délicatement ses lunettes sur son nez.

Tous les jours, sur l’heure du midi, il déplie son journal.

Tous les jours, sur l’heure du midi, il va croiser les mots.

 

Les mots qui se croisent, il faut les imaginer, les penser, les savoir, pour les croiser…

Commence alors le placement des lettres… qui formeront des mots.

D’autres lettres seront effacées car elles ne peuvent croiser un mot.

D’autres lettres resteront parce qu’elles ont croisé le sens d’un mot…

Un long mot qui en dit long… en 11 lettres…O R T H O G R A P H E

 

D’autres lettres resteront parce qu’elles ont croisé « le regard » d’un mot, MON mot…

 

Un mot qui prend tout son sens … en 12 lettres !

 

P H O T O G R A P H I E

 

14:41 Écrit par Yvan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/09/2006

Le forgeron danse…


Presque comme une danse au rythme du marteau pilon, le forgeron déplace le métal pour lui donner une forme définie.
Il oscille alors son corps pour aider le déplacement de sa lourde pince qui doit rester très ferme au moment où la massive colonne s’abat sur le métal.


La chauffe du métal n’est ni trop forte, ni trop faible pour ne pas perdre toutes les propriétés mécaniques de base, tout un savoir faire.

 

Et puis et aussi il faut continuer la pérennité de ces métiers qui son hélas en perdition parce que souvent on a dénigré les métiers manuels… bien qu’ils valent de l’or !


 

 

11:08 Écrit par Yvan dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |